parole per acciughe

sottosale, sopraffine

Archive for June, 2009

Les Hiboux

Sous les ifs noirs qui les abritent,
Les hiboux se tiennent rangés,
Ainsi que des dieux étrangers,
Dardant leur œil rouge. Ils méditent.

Sans remuer ils se tiendront
Jusqu’à l’heure mélancolique
Où, poussant le soleil oblique,
Les ténèbres s’établiront.

Leur attitude au sage enseigne
Qu’il faut en ce monde qu’il craigne
Le tumulte et le mouvement ;

L’homme ivre d’une ombre qui passe
Porte toujours le châtiment
D’avoir voulu changer de place.

Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal

Advertisements

Caffeine

Che fare stasera?
Una ragione.

ACR

Ambvicioso

Death of a Country

evoluzione

Hike to Collada del Verdet

Hike to Puigmal, Noufont, Fossa del Gegant

Nostra piccola vita e nostro grande cuore